Psychothérapie Analytique: en quoi consiste t-elle de nos jours?

008

 

 

 

 

 

La psychothérapie analytique

Plutôt qu’un long exposé, quelques explications simples sur la Psychothérapie Analytique, telle qu’elle est pratiquée de nos jours !

C’est une psychothérapie individuelle, inspirée par une psychologie appliquée du Psychiatre Carl.G.JUNG et adaptée à la société moderne.

Pour éviter toute confusion et bien que leurs origines se croisent et certaines soient communes, la Psychothérapie Analytique se produit dans une situation différente de la Psychanalyse.

C’est en regard, en « vis à vis » avec le thérapeute, que les séances se déroulent.

Du point de vue de l’analyse, la Psychothérapie Analytique privilégie ce qu’on appelle « l’Alliance thérapeutique » c’est à dire la communication, la discussion interactive entre patient et thérapeute.

Cette approche « humaniste« , facilite le travail « d’investigation intérieure » en tenant compte des difficultés, des enjeux intellectuels et émotionnels de la personne qui débute une psychothérapie.

L’option de la courte durée se réclame de la « règle de flexibilité »  pour s’ajuster à la diversité des cas et aux difficultés concrètes de la vie moderne et en Psychothérapie Analytique, donne de très nombreux succès.

Au cours des séances, à travers des évènements biographiques relatés par le patient, les symptômes présents sont analysés, mis en relation avec des attitudes déterminées par des expériences passées.

Un dispositif de paroles est créé par le thérapeute permettant aux affects douloureux, aux conflits ou aux troubles de trouver une modalité d’expression. C’est la verbalisation qui en elle-même est thérapeutique, le travail qu’elle sous-tend et enfin l’interprétation éventuelle du thérapeute.

Pour cheminer dans cet exploration de lui-même, le patient parle, verbalise ses doutes, ses questionnements.

L’inconscient  est dans ce cadre bien plus qu’un réservoir de souvenirs et de problèmes refoulés : il a une dimension vitale dans le sens où il a une fonction dans le développement de l’individu et une dynamique.

Cet inconscient étant par définition peu ou mal connu alors que ce qui est conscient peut être plus facilement exprimé, le travail de l’analyste porte sur l’inconscient, les structures du passé et l’interprétation du matériel verbal proposé par le patient ; dans le cadre de sa situation présente telle qu’elle est exposée et ressentie par le patient.

Dans cette libre parole, il n’y a ni mauvaise ni bonne parole. Il n’y a aucun jugement.

Cette thérapie aide le patient à se restituer dans un monde de nouveau cohérent à ses yeux.

C’est dans ce sens-là, que l’on parle d’individuation, qui est le chemin à accomplir pour être soi-même dans son entièreté ; en ayant débloqué les souffrances liées aux situations et problèmes du passé, la personne peut s’inscrire pleinement dans le présent et organiser son avenir en choisissant en toute liberté et autonomie ses orientations.

La thérapie se conclut lorsque les conflits psychiques ne sont plus un poids à porter et que la personne se sent prête à affronter le quotidien avec ses propres moyens et sans l’aide d’un thérapeute.

 

Accueil Articles
© Copyright 2014 Publié par Jean-Michel Imperatrice Psychanalyste et psychopraticien
www.jmimperatrice.fr, tous droits reservés. Reproduction interdite sans accord préalable.