Méditation de Pleine Conscience et Psychologie

Dans le cadre d’une activité psychothérapeutique, on pourrait parler d’une méthode associant une attention sur la respiration et le calme mental,ayant un effet puissant sur la réduction du stress, la gestion de la douleur, la dépression et l’améloiration des capacités cognitives.

Elle ne nécessite pas une condition physique particulière et s’adresse ainsi à tous les âges, y compris les personnes à mobilité réduite.

Elle est donc laïque dans son application, mais s’inspire largement de techniques issues de pratiques Bouddhistes,mais connues également en Occident, qui depuis les années 1979 ont été protocolisées sur le plan médical par le Dr et Pr Émérite au MIT  aux USA, Jon Kabbat Zin et depuis 30 ans déclinées dans environ 400 hôpitaux et un nombre important de centres spécialisés et connu des succès remarquables sur plusieurs milliers de patients.

Elle a été vraiment connue en France par les apports et pratiques du Psychiatre Christophe André,à l’Hôpital Saint-Anne et auteur de nombreux ouvrages.

Il est précieux de remarquer que si son efficacité a nettement été démontrée, il n’y a pas de contre-indications médicales indiquées dans les dizaine de milliers de personnes l’ayant utilisé.

Au delà d’une simple méthode , qui serait une présentation réductrice, c’est aussi une certaine vision de la vie.

On pourrait la définir ainsi:

Être pleinement conscient de l’instant  et de ses sensations, pensées et émotions :

Cette attitude prônée par les sagesses orientales suscite l’intérêt des neuroscientifiques et psychologues, car elle favorise un état mental qui prémunit contre le stress et la dépression.Arrêter et observer, les yeux fermés, ce qui se passe en soi (sa propre respiration, ses sensations corporelles, le flot incessant des pensées) et autour de soi(sons, odeurs…). Seulement observer, sans juger, sans attendre quoi que ce soit,sans rien empêcher d’arriver à son esprit, mais aussi sans s’accrocher à ce qui y passe.

Et c’est bien plus efficace que cela ne pourrait le paraître aux esprits pressés ou désireux de se « contrôler ».

C’est tout. C’est simple. C’est la méditation de pleine conscience.

 

Qu’est-ce que la pleine conscience ?
La pleine conscience est la qualité de conscience qui émerge lorsqu’on tourne intentionnellement son esprit vers le moment présent.
C’est l’attention portée à l’expérience vécue et éprouvée, sans filtre (on accepte ce qui vient), sans jugement (on ne décide pas si c’est bien ou mal, désirable ou non), sans attente (on ne cherche pas quelque chose de précis).
La pleine conscience peut être décomposée en trois attitudes fondamentales.
La première est une ouverture maximale du champ attentionnel, portant sur l’ensemble de l’expérience personnelle de l’instant,autrement dit, tout ce qui est présent à l’esprit, minute après minute :
perceptions du rythme respiratoire, des sensations corporelles, de ce que l’on voit et entend,de l’état émotionnel, des pensées qui vont et viennent.
La seconde attitude fondamentale est un désengagement des tendances à juger, à contrôler ou à orienter cette expérience de
l’instant présent ; enfin, la pleine conscience est une conscience « non élaborative », dans laquelle on ne cherche pas  à mettre en mots, mais plutôt à observer et à éprouver
.

Que n’est pas la pleine conscience ?
Ce n’est pas au sens strict une méthode de relaxation, même si sa pratique conduit à une détente physique et un mental apaisé.
Elle n’est pas un processus, une action mais plutôt un non-faire attentif qui nécessite d’être pleinement éveillé et en cela ne peut être non plus assimilé à un État Modifié de Conscience.
Elle peut aussi être envisagée dans une autre forme dans une optique contemplative ou analytique favorisant le raisonnement sans jugements.
Dans tous ses aspects, elle est adaptée et indiquée dans un cadre thérapeutique comme dans la vie personnelle de tous les jours.
Elle complète et s’associe volontiers à l’analyse
Le panorama le plus complet, mais pouvant être aussi décliné sous d’autres formes proches est présenté par
le Dr Christophe André, ainsi que les références bibliographiques et scientifiques.

 

 

 

Accueil Articles
© Copyright 2014 Publié par Jean-Michel Imperatrice Psychanalyste et psychopraticien
www.jmimperatrice.fr, tous droits reservés. Reproduction interdite sans accord préalable.